fbpx

Hygiène des mains et risque infectieux :
quand, comment, quel produit ?

Image hygiène des mains

La crise sanitaire a mis en lumière un geste pouvant être considéré comme simple ou anodin mais pourtant, pour certains d’entre nous, il peut encore poser question voire débat sur certains points. Il s’agit de l’hygiène des mains. Un geste qui est avant tout pour chacun d’entre nous un geste professionnel. Le 5 mai, c’est la journée mondiale de l’hygiène des mains !

Dans cet article, vous trouverez de précieux rappels sur le lavage des mains mais surtout des indications sur l’utilisation des produits hydro-alcooliques et la friction hydro-alcoolique.

Hygiène des mains et risque infectieux :
quand, comment, quel produit ?

La crise sanitaire a mis en lumière un geste pouvant être considéré comme simple ou anodin mais pourtant, pour certains d’entre nous, il peut encore poser question voire débat sur certains points. Il s’agit de l’hygiène des mains. Un geste qui est avant tout pour chacun d’entre nous un geste professionnel. Le 5 mai, c’est la journée mondiale de l’hygiène des mains !

Dans cet article, vous trouverez de précieux rappels sur le lavage des mains mais surtout des indications sur l’utilisation des produits hydro-alcooliques et la friction hydro-alcoolique.

Image hygiène des mains
Par Yann R

Par Yann R

Yann R, Cadre de Santé Formateur en IFSI, IDE Hygiéniste.

Sommaire

L’hygiène des mains est un sujet qui depuis nos études en santé est devenu un geste technique et qui nous accompagne tous les jours dans nos pratiques soignantes. C’est également un sujet régulier de démarche éducative auprès de nos patients, tant il est aussi important pour eux dans la prévention de la transmission croisée et/ou directe des micro-organismes.

Bien-sûr nous savons que l’hygiène des mains est un geste barrière qui, tout comme le port du masque chirurgical, s’inscrit désormais dans une démarche civique. Nous pouvons aussi le qualifier de soin, de geste technique et même l’assimiler à une forme de symbole. Un symbole qui possède sa propre journée portée par l’OMS. Le 5 mai de chaque année c’est donc la journée de l’hygiène des mains : « World Hand Hygiene day ».

Pourquoi la journée mondiale de l’hygiène des mains a-t-elle lieu le 5 mai de chaque année ?

Afin d‘améliorer les pratiques, en 2009 l’OMS définit la journée de l’hygiène des mains le 05/05 de chaque année. Comme les 5 doigts de chaque main ! Un vrai symbole ne trouvez-vous pas ?

A l’origine cette journée avait pour cible le personnel soignant. Elle s’est désormais étendue jusqu’aux patients qui, comme nous tous, jouent aussi un rôle important dans la prévention des infections par manu portage.  A noter que la journée de sensibilisation des populations de manière plus générale a lieu le 15 octobre de chaque année avec la journée du lavage des mains. Cette journée a été initiée en 2008 à la suite de la semaine mondiale annuelle de l’eau qui s’est déroulée à Stockholm. Le choix de la date a été réalisé par l’ONU. L’objectif est de promouvoir auprès des populations concernées, l’acculturation du lavage des mains avec de l’eau et du savon. Ceci permettrait de réduire le taux de mortalité de certaines pathologies jusqu’à 50% dans le monde.
Image Journée de l'hygiène des mains

Mais au fait, de quelle hygiène des mains parle-t-on ?

A la suite de la crise covid il a pu apparaitre une certaine confusion sur le type d’hygiène des mains à réaliser : gel hydro alcoolique VerSus eau et savon. Bien que ces deux types d'hygiène soient efficaces contre le coronavirus, il est important de se rappeler qu'il existe différentes hygiènes des mains qui se différencient par : leur dénomination, leur technique et produits utilisés, leur objectif.

En termes de dénomination il existe :
  • Le lavage simple des mains appelé plus couramment « lavage simple ». Il est réalisé avec de l’eau et du savon doux pendant 1 minute au total.
  • Le Traitement Hygiénique des mains par Frictions (THF) plus connu sous le terme « Friction Hydro-alcoolique » (FHA) réalisée pendant au moins 30 secondes avec un Produit Hydro-Alcoolique (PHA).
 

Par ailleurs au bloc opératoire, il existe aussi la désinfection chirurgicale des mains par lavage avec de l’eau bactériologiquement maitrisée, un savon antiseptique et une brosse stérile à usage unique. Cependant depuis les recommandations scientifiques* de 2009, la désinfection chirurgicale des mains par lavage laisse place à la désinfection chirurgicale par frictions avec un produit hydro alcoolique. Cette dernière étant bien plus efficace et mieux tolérée.  L’ensemble de ces différentes hygiènes des mains font l’objet de recommandations scientifiques précisant les modalités et techniques pour chacune d’entre elles. Car, en effet chaque hygiène des mains n’a pas la même indication et par conséquent le même résultat.

Quelle hygiène des mains et pour quel résultat ?

Pour répondre à cette question, il nous apparait opportun de refaire un point sur les flores microbiennes ainsi que sur les différents niveaux de risques infectieux.

Les flores microbiennes que l’on retrouve sur les mains peuvent se décliner sous deux catégories :

  • la flore résidente (que l’on appelle aussi flore commensale) ;
  • la flore transitoire

 

La flore résidente est issue de notre système immunitaire non spécifique, on la retrouve au niveau des voies respiratoires supérieures, dans l’appareil digestif, la zone génitale etc.

La flore transitoire, comme son nom l’indique, est de passage notamment sur nos mains, et elle est constituée de micro-organismes qui ont un pouvoir pathogène. 

Les niveaux de risques infectieux, eux, correspondent chacun à une criticité qui dépend là aussi du geste/soins à réaliser. Les niveaux de risques infectieux se déclinent sous 3 paliers : 

  1. niveau de risque bas (peu critique), 
  2. niveau de risque intermédiaire (semi critique) 
  3. niveau de risque haut (critique). 

Ainsi dans le tableau suivant, nous pouvons résumer le type d’hygiène des mains à réaliser en fonction du niveau de risque infectieux dans lequel on se situe lors des soins. 

NIVEAU DE RISQUE INFECTIEUX

PROCEDURES D’HYGIENE DES MAINS

OBJECTIF – RESULTAT

INDICATIONS - EXEMPLES*
(liste non exhauStive)

Bas
Lavage simple des mains (ou FHA sur mains propres)
Diminue la flore transitoire
Mains souillées
Geste de la vie courante
Avant un THF si le patient est porteur de gale ou infecté par clostridium difficile. etc
Intermédiaire
Traitement Hygiénique des mais par Frictions Hydro alcoolique (FHA)
Élimine la flore transitoire
Avant de toucher un patient
Avant un geste aseptique Après un risque d’exposition à un liquide biologique
Après avoir touché l’environnement du patient. etc
Haut
Désinfection chirurgicale des mains par frictions
Éliminer la flore transitoire et diminuer la flore résidente
Avant tout acte ou geste nécessitant une asepsie chirurgicale et autres situations analogues
Par exemple : acte opératoire, pose de cathéter central, ponction amniotique, drain pleural etc.

Dois-je associer lavage des mains et friction hydro-alcoolique ?

Nous avons revu précédemment le périmètre et les indications du lavage des mains avec du savon. Nous comprenons ici donc que même si le lavage représente, seulement dans quelques situations de soins, un préalable à la friction hydro alcoolique, cette dernière reste la procédure de premier choix à réaliser sur des mains propres et ce dans toutes les situations. Car en effet contrairement à la FHA, le lavage simple des mains apporte un faible résultat sur l’élimination de la flore transitoire, il ne fait que la réduire. 

Consultez notre infographie “Hygiène des mains par friction hydro alcoolique.

En plus de cela, il convient également de considérer que la réalisation de lavage des mains avec du savon de façon répétée conduit à une irritation cutanée par réduction de la couche lipidique et protectrice de la peau. Ce phénomène est provoqué par les agents détergents et tensioactifs des savons, y compris les savons doux. Cette irritation s’aggrave par l’utilisation de PHA sur peau déjà irritée.  Certains soignants pensent donc à tort que l’irritation est causée par le PHA lui-même ; alors qu’en réalité ce n’est que le résultat d’une utilisation répétée de savon et associée à un PHA.   Ainsi, il n’est pas recommandé d’associer en routine lavage puis friction.

Les Produits Hydro-Alcooliques (PHA) sont-ils dangereux ?

Le principal composant des solutions hydro-alcooliques est l’alcool. Cet antiseptique est efficace sur les bactéries, champignons et virus. Contrairement au savon, qui est un détergent, l’alcool désinfecte les mains.

Dans les PHA on retrouve également d’autres composants antiseptiques mais aussi des agents émollients (tels que des agents protecteurs pour les mains comme la glycérine), de l’eau déminéralisée.  

La composition complète des produits hydro alcooliques utilisables en milieu de soin est soumise à des normes. Pour éviter toute réaction, y compris allergique, il est donc recommandé de se fournir chez des fabricants référencés et de choisir des produits sans colorant ni parfum. 

Les PHA aux normes européennes et à usage de soin ne contiennent pas de triclosant ni de bisphénol A, ni de triclocarban. 

L’absorption d’alcool possible avec l’utilisation de PHA est extrêmement faible, même en cas d’utilisation quotidienne ; elle est équivalente aux valeurs d’éthanolémie que notre organisme produit naturellement.

Conclusion sur l'hygiène des mains

  • 5 000 personnes décèdent chaque année à cause d’une infection associée aux soins (IAS). C’est le double du nombre de tués sur la route en 2020.
 
  • La prévention des infections associées aux soins repose essentiellement sur l’application des précautions « standard » ; l’hygiène des mains et plus particulièrement la friction hydro alcoolique demeure le premier moyen pour éviter la transmission par manuportage.
 
  • Le lavage simple permet de nettoyer les mains afin de pouvoir les désinfecter : on ne désinfecte que ce qui est propre !
 
  • En dehors des cas particuliers d’infestation par la gale ou d’infection à clostridium difficile, le lavage des mains n’est pas indiqué avant une FHA et ce à condition que les mains soient propres. Car à force de répétition, le lavage simple est source d’irritation cutanée rendant alors impossible l’utilisation de PHA.
 
  • La friction hydro alcoolique sur mains propres est bien plus efficace et rapide qu’un lavage des mains et elle ne nécessite pas de poste de lavage.
 
  • Il est important de vérifier et de respecter les recommandations du fabricant et de s’assurer que le PHA est référencé et aux normes pour les activités de soins.
 
  • Le respect de la technique est un élément incontournable et gage d’efficacité. 
Eron santé accorde une grande importance à la thématique de l’hygiène en général.Que ce soit sur la bonne utilisation des antiseptiques, les techniques de réalisation de soins ainsi que l’hygiène des mains. 

Dans de nombreuses formations mises à votre disposition telles que PICC Line, Portacath…vous retrouverez des modules concrets sur la thématique de l’hygiène des mains. En plus des apports théoriques, vous accéderez facilement aux recommandions scientifiques, Quiz, liens pratiques,  fiches techniques et procédures clés en mains !

Le 5 mai et tout le reste de l’année,  soignants, patients, famille : engageons-nous !

Cet article reflète l’état des connaissances sur le sujet traité à sa date de mise à jour. L’évolution ultérieure des connaissances scientifiques peut le rendre en tout ou partie caduque. Il n’a pas vocation à se substituer aux recommandations et préconisations en cours.

*Sources : Recommandations pour l’hygiène des mains – Société Française d’Hygiène Hospitalière SF2H -Juin 2009 – https://www.sf2h.net/publications/hygiene-des-mains. Hygiène des mains : Manuel Technique de Référence à l’attention des professionnels soignants, des formateurs et des observateurs des pratiques d’hygiène des mains. Organisation Mondiale de la Santé. 2010 https://www.who.int/gpsc/5may/tools/training_education/gpsc_hhtool_TRM_2010_40_fr.pdf

Vos confrères vous recommandent ces formations continues