fbpx
 Bon usage des médicaments Pharmaciens

Bon usage des médicaments Pharmaciens

Bon usage des médicaments

Médicaments

Médicaments

public cible : Pharmaciens

En savoir plus

Plus de 10 000 professionnels de santé choisissent Eron Santé pour se former

Cette formation en eLearning permet d’apporter des connaissances théoriques et pratiques pour :
  • Permettre aux professionnels de santé d’appréhender l’impact médical et économique du mauvais usage du médicament
  • Faciliter, pour chaque profession, l’appropriation des outils existants qui permettent un bon usage du médicament, le repérage des situations à risque, l’alerte et la révision des pratiques
  • Développer les prises en charge interdisciplinaires et inter professionnelles, en particulier dans le lien hôpital-ville et le lien entre les professionnels de 1er recours

Cette formation se propose également d’ouvrir une réflexion en termes de transformations des pratiques liées à l’usage du médicament.
Les causes des accidents d’origine médicamenteuse sont multiples. Certaines sont liées à l’âge du patient, lié à son tour à :
  • La modification des paramètres biologiques (insuffisance rénale, alimentation…)
  • La polypathologie
  • Les difficultés d’administration (difficultés d’absorption, oublis, erreurs…)
  • Les facteurs sociaux et environnementaux (isolement, deuil…)

D’autres causes sont liées aux médicaments :
  • Les effets indésirables
  • Les interactions médicamenteuses en relation avec la polymédication
  • Les interactions liées à l’alimentation

Certaines causes sont en revanche liées à la prescription médicale, dans quelques situations telles que :
  •  La multiplication des intervenants : généralistes et spécialistes
  • Les prescriptions non appropriées : prescriptions excessives ou insuffisance de traitement.

Amnay EL AOUANI est Médecin généraliste.

Médecin gestionnaire, praticien, avec une expérience dans le secteur Pharma.

Programme de formation

Ce module aura pour objectif de dresser un panorama épidémiologique global au sujet des populations les plus à risque d’un mauvais usage du médicament.
Nous aborderons les particularités des personnes âgées, ainsi que des populations particulièrement vulnérables : 30% des hospitalisations (au-delà de 80 ans) sont liées à un mauvais usage des médicaments.

Nous traiterons pour clore ce module, des enjeux pour la santé publique du bon usage des médicaments.

Ce module aura pour objectif de définir et d’évaluer le bon usage du médicament selon l’AMM. Nous évaluerons également le rapport bénéfice/risque des médicaments.
Nous soulèverons la problématique de la surveillance de la prescription médicamenteuse, et identifierions les étapes ainsi que les différents intervenants dans la prise en charge médicamenteuse.

Pour clore ce module, nous définirons les médicaments essentiels (OMS).

Ce module aura pour objectif d’identifier les causes des accidents d’origine médicamenteuse, selon différents contextes : liés à l’âge du patient, aux médicaments, à la prescription médicale, et au circuit du médicament.
Une fois avoir identifié les causes et contextes des accidents d’origine médicamenteuse, nous aborderons les pistes d’amélioration qui sécurisent l’usage du médicament et minimisent les risques d’accidents.

Ce module aura pour objectif d’identifier et de sensibiliser par rapport aux risques liés aux médicaments.
Nous identifierons par la suite les médicaments à marge thérapeutique étroite.
Nous traiterons également dans ce module l’importance épidémiologique de la iatrogénie médicamenteuse.
Nous terminerons ce module par les interactions pharmacocinétiques et pharmacodynamiques notoires de certains médicaments.

Celui-ci aura pour objectif de présenter des cas d’usage fréquents associés aux risques liés aux médicaments.
Nous identifierons également les différents cadres juridiques et règlementaires de la prescription médicamenteuse.

Pour clore ce module, nous aborderons les différents rôles des professionnels de santé impliqués dans l’exécution d’une prescription : quelles sont leurs responsabilités légales et économiques ?

Ce module aura pour objectif d’identifier les sujets à risque médicamenteux et d’argumenter de la décision médicale partagée avec le malade et son entourage.
Nous traiterons la notion de « prescription médicamenteuse argumentée » avec prise en considération des caractéristiques pharmacodynamiques et pharmacocinétiques du médicament, du patient et de ses comorbidités ainsi que de la poly-médication.

Pour clore ce module, nous aborderons la thématique du sevrage médicamenteux : définition et indication.

L’objectif du module suivant sera de présenter les situations physiologiques particulières et principes d’adaptations posologiques nécessaires chez l’enfant, le sujet âgé, la femme enceinte ou allaitante, l’insuffisant hépatique ou rénal et chez les personnes obèses.

Ce module aborde la problématique des interactions particulières à connaitre pour tout professionnel de santé, telles que : le pamplemousse, le millepertuis, et les médicaments photo sensibilisants.
Nous traiterons également les risques liés à l’usage des dispositifs médicaux.

Pour terminer ce module, nous aborderons les particularités liées aux transfusions sanguines et produits dérivés, en identifiant les risques transfusionnels et en favorisant les pratiques liées à l’hémovigilance.

L’objectif de ce module est d’acquérir les compétences nécessaires pour établir un lien de confiance entre le patient et les professionnels de santé. Nous observerons comment l’éducation thérapeutique peut avoir un impact important sur la réussite de la PEC médicamenteuse.

Nous partagerons quelques méthodes d’amélioration de l’observance médicamenteuse, et proposerons des techniques d’argumentation de la prescription médicamenteuse selon le contexte patient.
L’objectif final de ce module est d’instaurer un « accord thérapeutique » accepté par le patient et le soignant.

L’objectif de ce module est d’acquérir les compétences nécessaires à la gestion des risques liés aux erreurs, interactions médicamenteuses et au circuit du médicament.
Ce module donnera la possibilité aux participants de comprendre la démarche « de la culture positive de l’erreur » : revues par la suite de morbi-mortalité et plans d’actions liés. Nous terminerons ce module par la notion de responsabilité sans faute ou aléa thérapeutique, à travers un abordage pratique (ou cas d’usage).

L’objectif de ce module est d’identifier les risques liés à l’automédication.
Nous aborderons par la suite les cas d’usage et l’intérêt de l’automédication contrôlée. Pour clore ce module, nous détaillerons les avantages de la mise en place d’un plan d’éducation thérapeutique et du projet pédagogique individualisé (maladies chroniques).

Nos formations vous sont recommandées par vos confrères

Vous avez des questions sur nos formations ?

Il vous reste des crédits DPC 2022 ?

Vous avez effectué vos deux formations DPC ?