fbpx
 WEBINAR / LA FRAGILITÉ

WEBINAR / LA FRAGILITÉ

MARDI 23 MARS 2021 DE 18:30 UTC+01 À 19:30 UTC+01

LA FRAGILITÉ : Trois modes de vieillissement chez les personnes de 65 ans et +

Animatrice : Le Dr Anne-Laure COUDERC, Praticien Hospitalier Gériatre, est responsable de l’Hôpital de Jour Fragilités et Oncogériatrie sur l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Le Dr Couderc réalise les évaluations gériatriques standardisées afin de dépister une ou plusieurs fragilités chez les patients âgés et leur proposer une prise en charge adaptée. De même pour les patients âgés atteints de cancer et nécessitant un traitement oncologique, une évaluation gériatrique est réalisée et selon les fragilités repérées, une adaptation du protocole oncologique est éventuellement proposée ainsi qu’une prise en charge de la ou des fragilités. La particularité de l’hôpital de jour est la prise en charge multidisciplinaire de la personne âgée.

La fragilité: On distingue 3 modes de vieillissement chez les personnes de 65 ans et plus, dont voici la répartition préférentiellement en France :

Le syndrome de fragilité est un marqueur de risque de mortalité et d’événements péjoratifs, notamment d’incapacités, de chutes, d’hospitalisations et d’entrées en institution. L’âge est un déterminant majeur de fragilité, mais n’explique pas à lui seul ce syndrome. La prise en charge des déterminants de la fragilité peut réduire ou retarder ses conséquences. Connaître la fragilité et sa prise en charge est devenu un enjeu de santé publique.

  *   Les personnes « robustes », autonomes, qui ne présentent pas de pathologie invalidante dont l’objectif est de maintenir la robustesse par des actions de prévention. Il s’agit du mode de vieillissement « réussi » caractérisé par le maintien des capacités fonctionnelles ou leur atteinte très modérée. Les sujets robustes représentent environ 50% des personnes âgées de 65 ans et plus
  *   Les personnes « fragiles et pré-fragiles » qui représentent respectivement 15% et 30% des personnes âgées de 65 ans et plus. A ce stade il s’agit d’anticiper les risques de déclin avec une véritable prise en charge curative.
  *   Les personnes dépendantes pour lesquelles il faut garantir la coordination et la continuité des soins. La dépendance se caractérise par l’impossibilité pour une personne d’effectuer certains actes de la vie quotidienne sans l’aide d’une tierce personne. Elle représente à peu près 5 à 10% des patients âgés. Elle est, contrairement à la fragilité, un état physiopathologique non réversible dont découlent des soins plus importants et plus coûteux.

La Société Française de Gériatrie et de Gérontologie (SFGG) définit, dans son consensus publié en 2011, la fragilité comme étant un syndrome clinique qui « reflète une diminution des capacités physiologiques de réserve, qui altère les mécanismes d’adaptation au stress. Son expression clinique est modulée par les comorbidités et des facteurs psychologiques, sociaux, économiques et comportementaux ».

Inscriptions : https://eron.clickmeeting.com/la-fragilite/register

À très vite

L’Equipe d’ERON Santé

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.