Piratage des hôpitaux : l’arbre qui cache la forêt

Un article de Philippe RICHARD dans Informatique et Numérique pour le magazine Techniques de l’Ingénieur

Exploitées depuis des années par des bandes de cybercriminels, les attaques par ransomwares se sont multipliées ces derniers mois. Parmi les victimes, des établissements de santé. De quoi désorganiser encore plus des établissements sous tensions depuis la pandémie. Ces cyberattaques montrent également que toutes les entreprises et administrations ne sont pas correctement protégées contre ces virus.

Les établissements de santé, hôpitaux et laboratoires de santé, sont dans le viseur des cybercriminels. Récemment, les hôpitaux de Dax et de Villefranche-sur-Saône ont vu leurs réseaux informatiques paralysés après une attaque avec un ransomware.

En mars 2020, le CHU de Rouen avait été visé par une cyberattaque massive qui avait paralysé son système informatique pendant plusieurs jours. Les pirates avaient exigé une rançon d’environ 300 000€.

Au mois d’août 2019, un virus informatique avait pénétré le système informatique de l’hôpital privé Clairval, situé à Marseille. D’après la direction de l’établissement, les 120 hôpitaux du groupe Ramsay, une firme australienne qui détient la plupart des cliniques privées de France, étaient visés.

« Tout papier »

Dans tous les cas, c’est le même scénario : un virus de type ransomware (ou rançongiciel) pénètre le réseau informatique 

Lire la suite de l’article de Philippe Richard : https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/piratage-des-hopitaux-larbre-qui-cache-la-foret-90074/

Newsletter
ERON Santé
ABONNEZ-VOUS
et restez informés de nos nouveautés