fbpx
 Méta-analyse : les corticostéroïdes inhalés sont associés à une augmentation du risque de pneumonie dans le cadre de la BPCO

Méta-analyse : les corticostéroïdes inhalés sont associés à une augmentation du risque de pneumonie dans le cadre de la BPCO

Une publication de Miriam Davis pour Medscape

À retenir

  • L’utilisation de corticostéroïdes inhalés (CSI) pour traiter la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est associée à une augmentation de 43 % du risque de pneumonie, par rapport à l’utilisation d’autres traitements.
  • Ces résultats d’une méta-analyse de grande envergure d’essais contrôlés randomisés (ECR) montrent également une relation dose-réponse.
  • Les patients atteints d’une BPCO grave qui utilisent des traitements par CSI sont les plus exposés au risque de pneumonie.

 

Pourquoi est-ce important ?

  • Pour réduire le risque de pneumonie, les doses de CSI pourraient être réduites ou d’autres traitements pourraient être utilisés, en particulier pour la BPCO grave.

 

Méthodologie

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 59 ECR ayant inclus 103 477 patients.
  • Les rapports de cotes (RC) combinés (RCC) ont été calculés à l’aide de la méthode de Peto.

Lire l’article complet : 
https://www.univadis.fr/meta-analyse-les-corticosteroides-inhales-sont-associes-a-une-augmentation-du-risque-de-pneumonie-dans-le-cadre-de-la-bpco

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.