fbpx
 Évaluation de l’accumulation splénique et de la colocalisation de réticulocytes immatures et de Plasmodium vivax dans le paludisme asymptomatique: une étude prospective de splénectomie humaine

Évaluation de l’accumulation splénique et de la colocalisation de réticulocytes immatures et de Plasmodium vivax dans le paludisme asymptomatique: une étude prospective de splénectomie humaine

Une étude en équipe de Nicholas M. Anstey publiée par le site Plos Medicine

Les réticulocytes immatures CD71+ et les érythrocytes spléniques infectés par P. vivax de tous les stades asexués s’accumulent dans les mêmes compartiments spléniques, suggérant l’existence d’un cycle de vie endosplénique cryptique dans l’infection chronique par P. vivax. Ces résultats donnent un aperçu des adaptations spécifiques de P. vivax qui ont évolué pour maximiser la survie et la réplication dans la rate.

Contexte
Une très grande biomasse de parasites intacts du paludisme au stade asexué s’accumule dans la rate des individus humains asymptomatiques infectés par Plasmodium vivax. Les mécanismes qui sous-tendent ce tropisme intense ne sont pas clairs. Nous avons émis l’hypothèse que les réticulocytes immatures, dans lesquels P. vivax se développe, peuvent présenter des densités élevées dans la rate, fournissant ainsi une niche pour la survie des parasites.

Méthodes et résultats
Nous avons examiné le tissu de la rate de 22 personnes, pour la plupart non traitées, naturellement exposées à P. vivax et à Plasmodium falciparum, qui subissaient une splénectomie pour toute indication clinique en Papouasie, Indonésie, où le paludisme est endémique (2015 à 2017). L’infection, la densité des parasites et des réticulocytes immatures, ainsi que la distribution splénique ont été analysées par microscopie optique, cytométrie de flux et tests moléculaires. Neuf rates témoins non endémiques provenant de personnes subissant une spléno-pancréatectomie en France (2017 à 2020) ont également été examinées pour les densités de réticulocytes. Il n’y avait pas de critères d’exclusion ou de considérations de taille d’échantillon dans les deux cohortes de patients pour cette approche exigeante.

En Indonésie, 95,5 % des patients ayant subi une splénectomie présentaient une infection splénique asymptomatique à Plasmodium (7 P. vivax, 13 P. falciparum et 1 infection mixte). Une accumulation splénique significative de réticulocytes immatures CD71 à expression intermédiaire et élevée a été observée, avec des concentrations 11 fois supérieures à celles du sang périphérique. Ainsi, en France, les concentrations de réticulocytes dans l’effluent splénique étaient plus élevées que dans le sang périphérique. La plus grande rigidité des réticulocytes dans le sang splénique que dans le sang périphérique, et leur plus grande densité dans les cordons spléniques suggèrent un processus de rétention mécanique. Les érythrocytes infectés par P. vivax au stade asexué de tous les stades de développement se sont accumulés dans la rate, avec des densités de parasites non phagocytés 3 590 fois (IQR : 2 600 à 4 130) supérieures à celles du sang circulant, et des charges parasitaires spléniques totales médianes 81 (IQR : 14 à 205) fois supérieures, représentant 98,7 % (IQR : 95,1 % à 98,9 %) de la biomasse corporelle totale estimée de P. vivax. Plus de réticulocytes étaient en contact avec les cellules endothéliales de la lumière sinusale dans les rates infectées par P. vivax que dans celles infectées par P. falciparum. Les analyses histologiques ont révélé que 96 % des anneaux/trophozoïtes de P. vivax et 46 % des schizontes étaient colocalisés avec 92 % des réticulocytes immatures dans les cordons et les lumières sinusales de la pulpe rouge. Des études de cohorte spléniques de plus grande envergure et des investigations similaires dans les cas de paludisme symptomatique non traité sont justifiées.

Découvrez pourquoi cette étude a été réalisée, qu’on fait et trouvé les chercheurs et ce que signifient ces résultats sur le site Plos Medicine :

https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003632

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.