fbpx
 Des chercheurs découvrent un nouveau mécanisme de régulation du taux de cholestérol

Des chercheurs découvrent un nouveau mécanisme de régulation du taux de cholestérol

Une étude de l’équipe de recherche médicale de l’Université finlandaise OULU, publiée dans le Quotidien britannique de Pharmacologie et reprise sur le site médical X Press

L’étude a été récemment publiée dans le British Journal of Pharmacology.

Une équipe de recherche de l’Université d’Oulu, en Finlande, a découvert un nouveau mécanisme dans les cellules qui provoque une augmentation du mauvais cholestérol LDL. L’observation faite par les chercheurs pourrait expliquer les effets néfastes de certains produits chimiques environnementaux et substances médicinales sur la santé cardiovasculaire.

Au cœur de cette découverte se trouve un récepteur nucléaire qui détecte l’environnement chimique des cellules, le pregnane X receptor (PXR), qui est un régulateur clé du métabolisme des médicaments dans le foie. Des études récentes ont montré que le PXR régule également la pression artérielle ainsi que le métabolisme du glucose et des lipides.

De nombreux médicaments, ingrédients alimentaires et produits chimiques environnementaux activent le récepteur PXR. Un exemple d’un tel médicament est l’antibiotique rifampicine. On trouve également des produits chimiques activant le récepteur PXR dans de nombreux pesticides, retardateurs de flamme, additifs plastiques et polluants environnementaux.

Une équipe de chercheurs composée de spécialistes en pharmacologie et en médecine interne a montré pour la première fois que l’activation du récepteur PXR augmente la production de cholestérol dans le foie et surtout la quantité de cholestérol LDL nocif dans le sang humain.

On sait depuis longtemps que certaines substances chimiques peuvent affecter les fonctions reproductives humaines, par exemple en perturbant l’action des hormones sexuelles. C’est ce qu’on appelle la théorie de la perturbation endocrinienne. Récemment, des preuves ont également été obtenues sur l’association de certains médicaments et produits chimiques environnementaux avec un taux de cholestérol élevé. Ce phénomène peut être interprété comme une extension de la théorie de la perturbation endocrinienne. Toutefois, ce phénomène et son mécanisme sous-jacent n’ont pas encore été démontrés chez l’homme”, explique le professeur de pharmacologie Jukka Hakkola, qui a dirigé l’étude.

“On sait que le taux de cholestérol est affecté par le mode de vie et les facteurs héréditaires. Notre recherche fournit des preuves solides que la composition chimique de notre environnement joue également un rôle dans l’élévation du cholestérol. L’élévation du taux de cholestérol étant l’un des facteurs de risque les plus importants pour les maladies cardiovasculaires, l’augmentation du taux de cholestérol causée par des substances chimiques peut présenter un intérêt pour la santé publique”, déclare Janne Hukkanen, professeur de médecine interne et autre responsable de l’étude.

“Le nouveau mécanisme que nous avons identifié peut expliquer en partie les effets néfastes de l’exposition aux substances chimiques sur la santé cardiovasculaire et aider à prévoir à l’avance les problèmes potentiels”, ajoute……/…….

Lire la suite de l’étude sur le site Medical X Press :

https://medicalxpress.com/news/2021-05-mechanism-cholesterol.html

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.